Le jour d’après

Hier il est tombé plus de 30 cm de neige et déjà aujourd’hui tout est revenu à la normale. Certaines écoles sont encore closes mais à cause de coupures d’électricités. Sinon tout est rentré dans l’ordre. Et ceux qui hier s’activaient sur les chasse-neiges ont surtout passé leur temps à retirer la neige qui occupait ce matin encore les places de parking. Un peu partout ce matin on pouvait voir des tas de neiges qui, parfois, pouvaient atteindre 3m de haut. Ce soir évidemment il leur reste encore pas mal de travail mais regardez vous meme…

Ma rue ce matin, les chenillettes de trottoir ont bien fait leur travail...
Ma rue ce matin, les chenillettes de trottoir ont bien fait leur travail...
Ma rue ce matin, de l'autre coté
Ma rue ce matin, de l'autre coté (gauche)
Market Square
Market Square ce matin, le centre ville sous la neige
Voilà comment j'ai retrouvé ma voiture ce matin, ca va il a pas trop neigé cette nuit
Voilà comment j'ai retrouvé ma voiture ce matin, il n'a pas trop neigé cette nuit donc ce ne fut pas un gros problème pour sortir de là.
Dans les rues de Portsmouth...
Dans les rues de Portsmouth... Sur Congress Street
La meme autoroute qu'hier... avec un peu plus de voitures et un peu moins de neige..
La meme autoroute qu'hier... avec un peu plus de voitures et un peu moins de neige..
Sur le parking du bureau, une pile de neige
Sur le parking du bureau, un joli tas de neige!
Ce soir, partout dans Portsmouth des panneaux comme celui-ci annoncent les travaux de déneigement et l'interdiction de stationer
Ce soir, partout dans Portsmouth des panneaux comme celui-ci annoncent les travaux de déneigement et l'interdiction de stationer

Voilà, c’est à peu près tout. Ici on attend la prochaine tempète… Surtout moi! J’ai hatte de pouvoir reconduire ma voiture dans la neige. Aussi d’ici quelques jours toute cette jolie neige deviendra noire, couverte de poussière et de gaz d’échappement… Espérons qu’une tempète arrive rapidement afin d’éviter que cette vision d’horreur ne nous ruine l’esprit bonhomme de neige :).

seb

La tempète du siècle

Ce matin tout le Nord-Est des Etats-Unis s’est réveillé sous la neige. Les écoles étaient fermées, et dans certains Etats comme le Massachussets, le gouverneur demandait aux gens de ne pas utiliser leur voiture pour aller au travail (le gouverneur du New Hampshire a peut-être fait la même déclaration mais les infos du Massachussets sont plus sympa). Des centaines de chasse-neiges parcouraient la région (plus de 200 pour Boston par exemple) pour déneiger les rues, les routes et les trottoirs. Oui, ils ont des chasse-neige spécialement pour les trottoirs!  Selon wikipédia, on appelle ca une chenillette de trottoir.

Je me réveillais donc au milieu de la tempête de neige du siècle… à mon niveau. Les rues étaient plutôt vides ce matin et je me demandais si j’aurais le courage de sortir prendre ma voiture pour aller travailler, mais près avoir entendu la première voiture passer dans la rue, je me décidais à me risquer moi aussi à mettre les pieds dehors.

portsmouth sous la neige
ma rue sous la neige ce matin
portsmouth sous la neige
un aventurier brave la neige
portsmouth sous la neige
vue depuis l'entrée du garage

Heureusement pour moi, ma voiture repose au garage, à l’abri de la neige. Pas besoin de dégager la neige avant de sortir, mais il faut payer 10 dollars pour une simple nuit… Ce soir j’ai donc garé mon 4×4 dans le parking public… Légèrement moins cher, puisque c’est gratuit. Je sors donc mon super Jeep Cherokee et ses quatre roues motrices (j’ai une sorte de levier de vitesse spécial pour choisir si je préfère 2 ou 4 rues motrices… classe ou pas classe?), prêt à affronter le blizzard qui s’abat sur Portsmouth! Au début je fais pas le malin (je serre les fesses), mais après quelques centaines de mètres je comprends que je n’aurai pas de problèmes. La voiture tient bien la route, pas facile de la faire déraper, même sur la neige. Je ne regrette vraiment pas de l’avoir acheté!

conduite sur la neige
sur l'autoroute
un des nombreux chasse-neiges...

J’arrivais entier au bureau ou je retrouvais mes nombreux collègues.. En fait seulement un avait fait le déplacement, les autres travaillant depuis leur lit j’imagine, les petits veinards… A l’abri de la neige, la journée passait tranquillement. Je retrouvai ma voiture finalement peu couverte de neige après une journée dehors, et je rentrais tranquillement, les routes ayant été nettoyées toute la journée. Arrivé à Portsmouth, je faisais un petit tour en ville:

après une journée sous la neige
ma rue après une journée de neige (pardon pour la mauvaise qualité)

A 17h, il était tombé 14 pouces de neige sur Portsmouth (35cm) ce qui est apparemment un bon chiffre. On a eu le droit aujourd’hui à une bonne grosse journée de neige. Ce soir les informations annonçaient que, à Boston, il est tombé en un mois pratiquement autant de neige qu’au cours de l’hiver dernier: plus ou moins un mètre!

Après les photos, une vidéo de Portsmouth sous la neige.

un homme avec une pelle, l’autre avec une mini-pelle
une chenillette de trottoir en pleine action

seb.

How did jimmyscrewedme.com

Voila quelques semaines que je n’ai plus donne de nouvelles, que je n’ai plus abreuve ce blog d’informations croustillantes sur la vie outre-atlantique. Je m’en excuse. J’ai reçu, de mes lecteurs invétérés, des mail et des lettres violentes qui exigeaient mon retour et menaçaient de diverses sanctions. En fait non, même pas, personne ne s’émut de ma disparition soudaine. Et bien tant pis, je vais quand même vous expliquer ce qui s’est passé durant ces dernières semaines. Ce feuilleton qui rythma mon mois d’octobre et limita ma présence bloguesque.

Mon histoire commence fin septembre lorsque finalement j’achete ma voiture: un jeep cherokee de 1994.J’etais plutot fier mais je me mefiais du controle technique (state inspection). Evidemment ayant paye seulement 2500 dollars pour cette voiture, je me dis que peut etre il me faudrait fixer quelques petits problemes mais je ne m’attendaiss pas a ce que l’inspecteur m’annonce que la voiture était pleine de rouille et avait un trou dans dans le réservoir. J’allais alors voir un garagiste et celui-ci m’annoncait que les réparations pourraient me couter jusqu’à 3000 dollars.

cherokee

Je rentre chez moi dans un état de deseperation assez avancé j’avoue. Je viens de me faire niquer par mon concessionaire… Il m’avais dit que la voiture passerait l’inspection, surtout après que je lui ait laissé la voiture pour en réparer le plancher (plein de rouille). Il savait évidemment que d’autres problèmes subistaient mais il s’était bien gardé de me le faire savoir.

Après une nuit difficile pourtant, je décidais de ne pas baisser les bras. Et alors que Jimmy (mon concessionaire) me déclarait qu’il était désolé mais qu’il ne pouvait rien faire, je tentais de trouver un moyen d’annuler la vente. Je cherchais donc si une lois américaine ou New-Hampshiroise (ou New-Hampshirine) protégeait les acquisiteurs de citrons (en anglais, “lemon car”: voiture dont on découvre qu’elle a des défauts non apparents à l’achat). Je me rendais donc chez un avocat afin qu’il me donne quelques conseils (ma première fois chez un avocat, champagne!). Evidemment mon petit Jimmy avait bien fait son travail me faisant signer un papier déclarant que je savais que ma voiture avait certains points à corriger. L’avocat me suggérait donc d’essayer de trouver un accord avec mon vendeur.

L’accord n’étant pas envisageable, je décidais de menacer jimmy: je détruirais sa réputation. D’abord sur le web (puisque je connais un peu) avec jimmyscrewedme.com, puis, pourquoi pas dans la vie réelle comme on dit chez les geeks. Jimmy refusant de répondre à mes appelles je lui annoncais mes intentions, disant que si il cherchait à m’oublier, de mon coté, je ne l’oublierais pas de si tot.

La semaine suivante Jimmy en personne me rappelait, s’excusant de ne pas m’avoir répondu plus tot, arguant qu’il avait eu des empèchements personnels. Il ajoutait qu’il tenterait de m’aider, que je pouvais lui amener ma voiture et qu’il la ferait voir à un ami. Après deux semaines d’appels et de textos, he recevais finalement le coup de téléphone du mécanicien me déclarant que pour 400 dollars il pourrait me fournir une voiture réparée et inspectée. Agacé par tant d’attente mais content de finalement entendre une bonne nouvelle, je prenais mon avion pour aller feter Halloween dans le Wisconsin!

Je devais attendre deux autres semaines, passer des coups de fils tous les jours, me faire engueuler par mon garagiste, me rendre de nouveau chez mon concessionaire, trouver un magasin vide, parler avec les voisins de mon Jimmy, les entendre dire que ce gars est un fumiste et que les gens avec qui ils travaillent ne sont pas dignes de confiance, et finalement aller discuter avec la police et menacer Jimmy de leur demander de lui rendre une visite avant de finalement apprendre la bonne nouvelle: ma voiture était prete.

Et voilà, ma voiture était donc prète et le jeudi 11 novembre, après plus d’un mois de lutte je retrouvais mon Jeep Cherokee… pour 3 jours. Juste avant mon retour temporaire en Europe!

à plus!

seb

Le vieil homme et la montagne

C’est pas classe ca comme titre? Ça fait genre j’ai lu tous les grands auteurs. Enfin c’est quand même en lien avec ce que je vais raconter après. Parce que ce weekend j’étais en randonnée à la montagne. Dans les Montagnes blanches pour être plus précis, dans le nord du New Hampshire. On a fait deux jours de balade au milieu de la nature au milieu des loups, des ours et des papillons. Et c’est vrai qu’on croise plus facilement un papillon qu’un ours.

Enfin on se plaint pas. En 2 jours et une dizaine de miles (au moins 15-20 km) qui font mal aux pates des non-initiés on a vu des coins qui en jettent. D’abord le sommet du Mont Garfield, bon le nom on s’en fout, ce qui compte c’est la vue:

Ensuite il y a  le vieil homme, d’où le titre… Le lecteur: “aaaaaaaah!”, moi: “merci, merci”. Le vieil homme de la Montagne (old man of the mountain) comme on l’appelle ici, c’est l’emblème du New Hampshire, il est partout sur les route ici. Longtemps je me suis demandé pourquoi sur certains panneaux de signalisation on pouvait voir ce qui ressemble à un profile, et bien c’était le profile du vieil homme qui orne toutes les routes sous controle de l’Etat du New Hampshire. Vous voulez peut-etre le voir ce vieillard? Et bien le voilà:

Le profile est une formation naturelle découverte en 1805, des importants blocs rocheux se sont déplacés afin de créer cette forme qui ne s’apparente au profile d’un vieillard que si on vient du nord… Enfin si on venait du nord. Avant 2003. Oui parceque depuis 2003 le vieillard n’est plus, il s’est écroulé et voilà ce que moi j’ai vu:

Oui c’est moins classe et dramatique d’un coup. Enfin je sais pas ce que vous en pensez mais moi je trouve que le vieux il avait un peu des allures d’Optimus Prime. Mais si, rappelez vous, le chef des gentils robots de Transformers. Enfin bon ca d’un coup ca fait beaucoup moins culture que Hemingway et mon Old man.

Et puis sinon y’avait la foret, où on a cravaché pendant des heures entre les cascades et les mousses. Ça fait plaisir, c’est beau, c’est bucolique, enfin jusqu’au moment d’aller dormir. Parce que, honnêtement, s’endormir en sachant qu’un ours peut venir frapper à votre porte pour vous demander du saumon frais, quand on a pas de saumon c’est pas ce qu’il y a de plus simple. Alors on a laissé la nourriture à une petite centaine de mètres en espérant que si un ours s’aventurait dans les parages il se contenterait de nos roulés jambon-mozarella (ce truc est vraiment trop bon alors je vous mets un photo dessous) et notre kilo de barres céréales.

prosciutto-mozzarella roll

Au final il faut croire que les ours n’aiment pas la cuisine italienne parce que personne n’est venu nous déranger. Enfin je vous mets une petite photo de la tente parce que c’est mignon la tente au milieu des bois. Mais avant je tiens à dire que les histoires d’ours c’est pas du pour de rire: il y deux semaine, mon collègue de chambrée (ou de tente), est arrivé dans un camp ou les responsables prévoyaient la visite des ours dans la nuit. Ils avaient déjà eu l’honneur et privilège des les avoir comme “special guests” la veille.

seb

J’avais pas pris mon appareil photo

Si je l’avais pris, les photos que vous allez voir seraient de meilleure qualité.  C’est ballot parce que là on ne peut pas bien apprécier comment c’était la classe comme soirée… Encore une soirée bien américaine: une “barn party”, littéralement une fête dans une grange:

D’après ce qu’on m’a raconté, le propriétaire de la maison travaille dans une brasserie et de temps en temps il organise des soirées du genre. Il ramène des litres de bière: de la Smutty Nose, brasserie sœur de la Porstmouth Brewery (vous vous rappelez, mon rez de chaussez). La bière est gratuite, l’accès à la maison est libre (il l’a transformée en une coloc géante), on fait un grand feu dans le jardin:

barn party's fireCa va c’est un petit feu, ils le ravivaient simplement à coup de palettes en bois… Rien de bien méchant. Et pendant ce temps là dans la grange un groupe de musique nous jouait de la musique blue grass:

blue grass bandÉvidemment quand on s’éloigne du feu et qu’on a pas de flash… Mais je peux vous décrire le groupe qui se composait d’une contrebasse, un violon, une guitare et un banjo. La blue grass musique c’est bien sympa, c’est un sous groupe de la musique country, une sorte de mix entre le jazz et le blues. L’extrait de film au début de l’article c’en est (extrait du film Delivrance) et la vidéo qui suit c’en est aussi. Mais cette fois par le père de la musique blue grass: Bill Monroe le fondateur des Blue Grass Boys qui donnèrent leur nom à ce nouveau style de musique:

seb

Down the river

Ce samedi j’ai eu la chance de gouter la quintessence de la culture américaine. Ouais carrément. Avec Mark et compagnie nous avons pris un bain de liberté dans la rivière Lamprey. Ils appellent ca “to flow down the river” et le principe est assez simple, tu prends une rivière, tu prends des matelas de plage (autant que de participants), tu mets les mecs sur les “radeaux” et tu les laisse glisser sur les flots. Et vu qu’en général il fait chaud, c’est pas désagréable d’accompagner tout ca d’une petite bière. Et c’est que du bonheur.


Bruce Springsteen – The River (2008)
Uploaded by goldrausch. – Music videos, artist interviews, concerts and more.

Samedi après midi on a donc quitté Portsmouth pour les abords de Newmarket à bord de deux voitures. Attention ces précisions peuvent sembler inutiles mais non, ca fait toujours parti de mon tutoriel “how to flow down a river”. En effet, il faut d’abord se diriger vers le point d’arriver et y laisser une voiture. Les “descendeurs” (ca fait pro ca, non?)  montent alors tous dans la voiture qui reste pour se diriger vers le point de départ de leur périple aquatique. Ils auront la bonne idée de laisser une serviette dans la première voiture, c’est toujours agréable de pouvoir se sécher en sortant de l’eau, c’est toujours sympa. Certains voudront cacher les clefs de la voiture sous le cailloux derrière le troisième arbre sur la gauche, mais c’est pas obligé.

La suite est plutôt simple, les aventuriers se dirigent alors vers le point de départ, prennent le moins de chose possible mais n’oublient surtout pas les bières. Ils s’emparent de leurs radeaux de la mort en plastique et se dirigent vers la rivière pour débuter leur descente. Une fois de plus le conducteur de la voiture a le droit de cacher ses clefs à la cime du premier pin des Andes qu’il trouve. Ou pas.

Et voilà ce que ca donne au final:

à travers les bois seulement armés de notre courage et nos matelats
à travers les bois seulement armés de notre courage et nos matelas

Le seul problème avec les matelas en plastiques c’est qu’ils sont en plastique. Et si tu as la mauvaise idée de rentrer dans un gros cailloux qui coupe ou de simplement érafler, lecteur attentif, tu risques de bien le pourrir, pour être poli. C’est ce qui m’est arrivé mais heureusement on avait un matelas de rechange, j’ai pu participer à cet évènement sans précédent!

l'aventure c'est l'aventure
l'aventure c'est l'aventure
une Budweiser... histoire de rendre ca un peu plus américain
une Budweiser... histoire de rendre ca un peu plus américain

Pour aller plus loin, certains vont jusqu’à  prendre une piscine gonflable, la remplir de bière et la font descendre la rivière. Ils viennent et vont autour de la piscine avec leur verre. C’est ca l’Amérique.

quelques petites rapides
quelques petites rapides, enfin vraiment petites
un peu de soleil
un peu de soleil

Après un périple de deux heures, nous arrivons finalement au terminus après des dernières rapides qui auront laissé des petites traces sur les bras et les jambes.

La première voiture nous attendait là et après s’être sèche et avoir retrouvé les clefs, nous avons pu retrouver la seconde voiture et rentrer sur Portsmouth. Il aura juste manqué un peu de soleil mais c’était énorme.Je vous le recommande. Trouvez vite une rivière et descendez là tranquillement en buvant un Kro :).

seb

Concert in Perscott Park

Se soir j’étais en train de me faire une petite salade de saison quand Mark m’a proposé de le rejoindre dans le parc pour un petit concert. J’ai fini de couper mes carottes et ma mâche de Rotterdam, j’ai mangé tranquillement devant un match de foot version espagnole (oui ici si tu veux voir du foot, c’est sur les chaines espagnoles, on en a trois ici), et je me suis dirigé vers le parc. Histoire d’être plus facile à repérer j’ai tenté de sortir avec mon polo rose.

mon polo et son stickers "FRIEND OF THE ART"
mon polo et son stickers "FRIEND OF THE ART"

Le polo rose avait aussi un coté stratégique, en effet non seulement le rose attire l’œil mais les cris et les insultes à la vue de la couleur mon polo étaient aussi sensé attirer l’attention de mes amis. Heureusement, ou malheureusement c’est selon, personne n’a eu le courage de critiquer mes vêtements. Par contre le rose a bien attiré l’attention et je n’ai pas eu de mal à me faire repérer par le groupe.

Prescott Park
Prescott Park au milieu, derrière les arbres

Le petit Prescott Park longe la rivière pipicaca Piscataqua, il est mignon tout plein, fleuri et abrite un festival tout l’été: Prescott Park Art Festival. Chaque week end et aussi la semaine on peut y voir des concerts ou des représentations de Peter Pan. Ce soir c’était concerts. A cause de ma petite salade je n’ai pas pu voir le début mais j’ai pu assister au concert final: Steve Earle. Le gars est plutôt connu aux Etats Unis, peut-être même très connu en fait. Auteur, compositeur, interprète et meme producteur, il fait dans la musique folk et hésite pas à donner son avis sur la guerre en Irak (il est contre) ou sur l’immigration (il est pour) en concert. En tous cas il a pas hésité ce soir.

la photo est pas top car prise avec mon téléphone...
Steve Earle on stage. La photo est pas top car prise avec mon téléphone...

C’était plutôt pas mal ce petit concert en plein air, de 21h à 22h30 pour la part que j’ai vu. C’était un peu frais sur la fin mais pouvoir s’allonger et regarder les étoiles en écoutant monsieur jouer de la guitare et de l’harmonica, comme on dit, ca n’a pas de prix. Enfin 8 dollars quand même.

seb

Tour du New Hampshire

Samedi matin j’ai du abandonner ma voiture de location. Adieu les Highway et les Route 66, bonjour le bus. J’en parlerai dans un prochain article je pense, de ce joli petit trolley de Portsmouth. Mais aussi bonjour mon petit vélo. Samedi midi donc, après avoir laissé ma Chevrolet chez Hertz, j’ai trouvé un joli vélo chez Bicycle Bob’s sur Lafayette Street. Ils ont des vélos de malade làbas, moi j’ai juste pris un hybride mais je pense que vous avez envie de voir ce à quoi j’ai échappé:

on appelle ca un vélo.
on appelle ca un vélo.

En partant, l’ami Bob me donne un conseil: “take the 3rd Avenue between Maddison and Washington Steet [enfin plus ou moins ca] et en quelques petits kilometres tu as des petites plages sympa”. Comment résister à l’appel de la mer? Alors j’enfourche ma nouvelle mouture, je remercie Bobby et je fonce. Après un quart d’heure, je découvre les abords de Ordione Point Park:

PXR_P7030114PXR_P7030113

Encore 5 minutes et je découvre une petite plage plutôt tranquille juste à l’embouchure de rivière Piscataqua. Du sable! Ok l’eau est pas aussi claire qu’à Gènes mais y’a pas un galet!Et aussi partout des bateaux, des gens débarquent sur la plage en bateau:

PXR_P7030128PXR_P7030129J’en profite pour manger un sandwitch bien américain, je pensais qu’il y en avait deux dans la boite mais en fait non. Je le mange entre ces deux messieurs américain. Pour certains le monsieur qui fait un régime spécial à base de BigMacs  à droite semblera plus américain que le monsieur à gauche mais non je vous l’affirme, on trouve encore des gens qui ne roulent pas aux Etats Unis.

PXR_P7030132

Donc le sandwitch était très gros et en plus pas bon donc après 3 bouchées j’abandonne. A deux pas de la plage je tombe sur les forteresse de la batterie Seaman constuites pendant la seconde guerre mondiale d’après ce qu’on me dit. J’ai du mal à croire qu’ils aient senti le besoin de se protéger d’un envahisseur arrivant de l’atlantique mais ces gros machins de bétons sont là pour le prouver:

PXR_P7030119

Je reprends mon vélo, libre tel Brigitte Bardot sur sa Harley Davidson, et je me dirige vers je ne sais pas ou. Sur la route je découvre un des ponts les plus stressants au monde. Ici les gens l’appellent la rape à fromage, de part l’aspect et les sortes de petites pointes à sa surface. Je suis déjà passé une fois en voiture sur ce pont et le bruit stridant est plutot effrayant la première fois.

PXR_P7030139Un peu plus loin une nouvelle rencontre avec l’histoire! Mon engin d’enfer me porte sur les traces de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis: fort William and Mary qui fut la cible de la première attaque américaine. Les habitants du New Hampshire ayant été averti de l’arrivée de soldats britaniques s’emparèrent du fort et cachèrent les armes qu’il contenait. Il fut plus tard renommé “fort Constitution” et fut juste un peu customisé pour la seconde guerre mondiale…

PXR_P7030150Voilà pour cette fois, une balade bien prolifique ma fois…

seb

Portsmouthien!

Ça fait un peu plus d’une semaine maintenant que je suis installe. Bon j’ai toujours pas signe le contrat avec mon propriétaire. C’est pas super cool parce que a cause de ca je peux pas faire ma demande de permis américain mais ca pourrait être pire… j’ai un toit. Ça va je suis bien place: en plein centre de Portsmouth, et comme certains le savent déjà: juste au dessus de la Portsouth Brewery. J’aime bien répéter ca parce que quand même c’est top!

Donc voici les photos de mon super appart.

D’abord le salon, très joli, tout plein de canapés. Vous remarquerez la décoration faite d’enseignes de bière. Malheureusement elles appartiennent à l’ancien colocataire qui a prévu de les reprendre…

salon

Ensuite ma chambre, vide. J’ai bien une photo d’après avoir emménagé mais c’est déjà le bordel et puis c’est un peu triste avec le matelas parterre. J’ai pas encore trouvé de sommier.

chambre

Ici la cuisine avant qu’on commence notre scéance grand ménage avec Mark (mon coloc):

cuisine

Enfin la vue depuis le salon sur Market Street, à travers la moustiquaire de la fenêtre. Et sur la gauche, toujours bien présente, la petite chope de la brasserie.

la rue

Bon au final mon appart est mignon, plutôt grand, mon coloc est cool et il est placé en plein cente ville juste au dessus d’un bar. Mais il a ses petits désavantages tels le fait d’être placé en plein centre ville juste au dessus d’un bar: ca sent la bouffe à n’importe quelle heure et c’est le bruyant le soir. Heureusement pour moi, ici les bars ferment au plus tard vers 1h du matin, ca me laisse quand même le temps de dormir.

seb

Freedom!

Comme vous le savez ici c’est le pays de la liberté et on en est fier. Tellement fier qu’on l’exporte jusqu’au Moyen-Orient. Mais un bon américain ne perdra jamais une chance de se rappeler à quel point son pays sent bon cette liberté chérie, la preuve:

Après la vidéo la traduction pour les non anglophones, mais d’abord regardez la vidéo histoire de se laisser surprendre un peu. Ok, en publiant l’article je me rends compte que la surprise est gachée par l’image ci-dessous…

Il a pas la classe George au volant de sa Dodge Challenger? Sachez que c’est pas rare ici de voir un policier au volant d’une de ces voitures, j’en ai croisé à Portsmouth. Et pour la traduction de ce que dit le monsieur à la voix grave à la fin du spot: “voici deux choses que les américains savent bien faire: des voitures et la liberté”.

Je pense que je reviendrai sur le sujet de la liberté un de ces jours, et m’est avis qu’on reparlera de George aussi…

seb