culture


Hier soir on est allé préparer nos citrouilles pour Halloween, “to carve the pumpkin” en anglais. A la fin du mois Halloween sera la et depuis quelques semaines les gens se préparent tranquillement. On voit de plus en plus de maisons et magasins décorés, les gens parlent de leurs costumes et la ville de Portsmouth a installé des monstres noirs à tete de citrouille aux quatre coins de la ville. Ca approche ca approche et j’avoue que moi j’ai pas trop d’idée pour mon costume… mais maintenant j’ai une citrouille!

Donc hier on s’est retrouvé à une dizaine pour creuser et dessiner tous ensemble nos petites (ou moins petites) citrouilles, les voilà ci dessous:

PXR_IMG00377-20101015-2105

Ci dessous une photo de ma presque jolie citrouille qui pleure (si vous regardez bien vous pouvez voir les quelques petites larmes que j’ai fait avec amour) en compagnie d’une vraie jolie.

PXR_IMG00390-20101015-2204

Désolé pour la qualité des photos, j’avais seulement mon téléphone avec moi, j’essairai d’en faire une plus jolie des deux autes faces de la citrouilles: l’éclair qui fait peur et ma signature. Enfin maintenant moi j’ai une citrouille, qui peut en dire autant? Il ne manque plus que le costume et là c’est plus chaud. Quelqu’un m’a proposé de me déguiser en francais, plus ou moins comme ca:

seb

Samedi matin j’ai du abandonner ma voiture de location. Adieu les Highway et les Route 66, bonjour le bus. J’en parlerai dans un prochain article je pense, de ce joli petit trolley de Portsmouth. Mais aussi bonjour mon petit vélo. Samedi midi donc, après avoir laissé ma Chevrolet chez Hertz, j’ai trouvé un joli vélo chez Bicycle Bob’s sur Lafayette Street. Ils ont des vélos de malade làbas, moi j’ai juste pris un hybride mais je pense que vous avez envie de voir ce à quoi j’ai échappé:

on appelle ca un vélo.

on appelle ca un vélo.

En partant, l’ami Bob me donne un conseil: “take the 3rd Avenue between Maddison and Washington Steet [enfin plus ou moins ca] et en quelques petits kilometres tu as des petites plages sympa”. Comment résister à l’appel de la mer? Alors j’enfourche ma nouvelle mouture, je remercie Bobby et je fonce. Après un quart d’heure, je découvre les abords de Ordione Point Park:

PXR_P7030114PXR_P7030113

Encore 5 minutes et je découvre une petite plage plutôt tranquille juste à l’embouchure de rivière Piscataqua. Du sable! Ok l’eau est pas aussi claire qu’à Gènes mais y’a pas un galet!Et aussi partout des bateaux, des gens débarquent sur la plage en bateau:

PXR_P7030128PXR_P7030129J’en profite pour manger un sandwitch bien américain, je pensais qu’il y en avait deux dans la boite mais en fait non. Je le mange entre ces deux messieurs américain. Pour certains le monsieur qui fait un régime spécial à base de BigMacs  à droite semblera plus américain que le monsieur à gauche mais non je vous l’affirme, on trouve encore des gens qui ne roulent pas aux Etats Unis.

PXR_P7030132

Donc le sandwitch était très gros et en plus pas bon donc après 3 bouchées j’abandonne. A deux pas de la plage je tombe sur les forteresse de la batterie Seaman constuites pendant la seconde guerre mondiale d’après ce qu’on me dit. J’ai du mal à croire qu’ils aient senti le besoin de se protéger d’un envahisseur arrivant de l’atlantique mais ces gros machins de bétons sont là pour le prouver:

PXR_P7030119

Je reprends mon vélo, libre tel Brigitte Bardot sur sa Harley Davidson, et je me dirige vers je ne sais pas ou. Sur la route je découvre un des ponts les plus stressants au monde. Ici les gens l’appellent la rape à fromage, de part l’aspect et les sortes de petites pointes à sa surface. Je suis déjà passé une fois en voiture sur ce pont et le bruit stridant est plutot effrayant la première fois.

PXR_P7030139Un peu plus loin une nouvelle rencontre avec l’histoire! Mon engin d’enfer me porte sur les traces de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis: fort William and Mary qui fut la cible de la première attaque américaine. Les habitants du New Hampshire ayant été averti de l’arrivée de soldats britaniques s’emparèrent du fort et cachèrent les armes qu’il contenait. Il fut plus tard renommé “fort Constitution” et fut juste un peu customisé pour la seconde guerre mondiale…

PXR_P7030150Voilà pour cette fois, une balade bien prolifique ma fois…

seb